Elle courait de toutes ses forces, jetant des coups d'oeil rapides par dessus son épaule. Elle ne comprenait pas pourquoi il ne lui courait pas après... Et elle compris.
Elle sentit un picotement très désagréable au niveau de sa nuque. Elle relève sa main pour toucher l'objet qui est dans sa peau, mais elle s'effondre. Plus de son, plus d'image, plus rien.

Elle se réveille attachée à cette même place qu'elle venait de quitter, sous les regards accusateurs des six autres personnes.

Elle se répandit en excuses de ne pas avoir pu prévenir les secours... Il y aura sûrement une autre faille à exploiter. Et ils pourront tous partir.

Le plus jeune d'entre eux, qui devait avoir une petite vingtaine d'année, lui sourit et lui dit "t'inquiètes pas, je sais pourquoi tu l'as fait. Et tu as eu raison".

Elle observa attentivement la pièce. Chaque détail compte. L'homme arrive. Il saisit la chaise de la jeune femme et la glisse dans une autre pièce.

Follow

"Tu peux me faire ce que tu veux, me torturer, me tuer, tout. Mais laisse les autres. Tu sais bien qu'ils ne te servent à rien et que l'information que tu cherches, c'est moi qui la détiens".

Sign in to participate in the conversation
Hostux.social

This service is offered by alarig.
Beer, privacy and free software lovers. Join us!